Le chainon manquant

Dans une démarche de veille utilisant des outils gratuits le principal défi est de réussir à centraliser les sources à surveiller dans un seul et même espace de consultation, le but est simple : rationaliser au maximum la démarche afin de n’avoir à consulter qu’un seul outil de veille par jour. Car en effet, il n’est pas rare pour le veilleur desargenté d’avoir deux ou trois espaces de consultation en parallèle. Généralement :

  • un agrégateur de flux RSS
  • un service de webmonitoring de type Watchthatpage ou mieux, Distill.io
  • une boîte email dans laquelle arrivent :
    • les newsletters auxquels on est abonné
    • les alertes des outils de webmonitoring
    • les alertes issus de Google Alertes ou Talkwalker Alertes (qui produisent nativement un flux RSS 😉

Je me propose donc dans ce billet de faire un tour d’horizon des solutions permettant d’intégrer ces emails dans des flux RSS.

Avant d’aller plus loin précisons que les fonctionnalités d’ « Email2RSS » peuvent être mise en oeuvre de deux manières :

  1. Première possibilité : Client email ou webmail + un service email2RSS
    1. vous recevez un email automatiquement (par exemple une notification du service de webmonitoring Distill.io)
    2. grâce au système de règles de votre webmail ou client email vous allez pouvoir renvoyez ces notifications vers le service qui les transformera en un flux RSS que vous n’aurez plus qu’à ajouter à votre agrégateur
  2. Deuxième possibilité : Gmail + Zapier
    1. vous recevez un email automatiquement (une newsletter par exemple)
    2. grâce au système de règles et de labels (c’est à dire des tags) présent dans Gmail, vous classez les newsletters automatiquement dans des labels (qui font office de dossiers)
    3. grâce à Zapier, tous les emails ajoutés à ces tags sont intégrés automatiquement à un flux RSS
Mise en garde : pour mettre en oeuvre ces techniques (mais aussi plus généralement lorsqu’on fait de la veille) je vous conseille fortement de vous créer une adresse Gmail avec pseudo qui ne servira qu’à recevoir alertes, newsletters et autres notifications. Une seconde raison forte de le faire est que des informations de veille vont transiter vers les services cités ci-dessous. S’ils proviennent de l’adresse totolitoto92@gmail.com plutôt que d’une adresse indiquant votre nom ou mieux, votre nom et celui de votre société, alors on ne peut rien en déduire…

1 – Client email ou webmail + un service d’ « email2RSS »

L’intérêt de cette technique est qu’elle fonctionne à partir de n’importe quel client email ou webmail en utilisant soit :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.