Feedly

En mars 2013, Google Reader fermait. Nombre de services sont apparus pour les internautes orphelins. Parmi eux, Feedly est le plus consulté aujourd’hui. Passage en revue de ses fonctions, de ses forces et faiblesses, dans le premier épisode d’une série d’analyses de lecteurs de flux RSS.

Ces dernières années, les réseaux sociaux sont devenus l’une des principales sources d’information des internautes. Face à eux, l’abonnement aux actualités des sites d’info et des blogs (via les flux RSS) s’est peu à peu marginalisé. Ce format offre pourtant nombre d’avantages, en particulier une offre exhaustive et une éditorialisation qui ne dépend (presque) que de soi. Il est donc temps de passer en revue les services et outils auto-hébergeables dédiés à cette formule.

Cinq ans après la fin de Google Reader, les vainqueurs et vaincus se dégagent nettement. Avec 14 millions d’utilisateurs, Feedly est le service qui a le plus bénéficié de l’exode des internautes. D’autres, lancés début 2013 pour en prendre leur part, ont eu un destin moins glorieux, à l’image du lecteur de flux lancé par Digg, fermé fin mars.

Feedly est sûrement la solution la plus adaptée aux débutants. L’utilisateur est pris par la main dans la découverte, l’ajout et la catégorisation des flux, dans une interface personnalisable à l’envi, même sur la version gratuite. Au fil des années, il s’est surtout enrichi de fonctions pour professionnels, uniques pour certaines.

 Lire la suite >>>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.